Aujourd'hui les Offres d' emploi au Maroc

Aujourd'hui Les Offres d'emploi et stage au Maroc par diplôme
Aujourd'hui sur ma-emploi.com Les toutes nouvelles offres d'emploi publiées dans les meilleures site et portail des offres d'emploi et de stage au Maroc par type de diplôme, professions ou secteurs d'activités....

jeudi 12 mai 2011

Marché du Travail : Un taux de chômage de 7% en 2012

Auteur : Administrateur



L'amélioration progressive de la capacité de création d'emplois tient au développement plus marqué que connaissent certaines branches d'activité fortement génératrices d'emploi tant au niveau du secteur de l'industrie qu'au niveau des activités de construction, du commerce et des services. Conjuguée à une capacité de création d'emplois assez consistante, la part de ces activités s’est traduite dans une large mesure par des avancées pour le moins notables au niveau de l'emploi global.
Le gain de près de 2 points de croissance a certes permis de réduire sensiblement le taux de chômage qui fluctue actuellement autour de 9%. Mais en dépit de cette évolution, le contenu de la croissance en emplois demeure assez limité. Pour le Centre marocain de conjoncture (CMC), la configuration reste marquée par des situations sectorielles différenciées.
Le déficit en matière d'emploi présente de fortes disparités selon le milieu de résidence, les groupes d'âge et le niveau de qualification et de diplômes. Tandis que les activités primaires enregistrent un recul de la population active occupée, les secteurs des services, de l’industrie et du bâtiment affichent d’importantes capacités de créations d’emploi.
Au demeurant, le tissu productif semble éprouver des difficultés pour secréter des opportunités d’emploi en nombre suffisant pour compenser d’une part les destructions d’emploi et d’autre part pour satisfaire les demandes des nouveaux arrivants sur le marché du travail.
Actuellement, force est de constater que la situation présente une configuration d'ensemble marquée par des déséquilibres qui se manifestent avec plus ou moins d'acuité à tous les segments de ce marché. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le statu quo qui persiste depuis plusieurs années, résulte de la conjonction
de facteurs défavorables agissant tant du côté de l'offre que de la demande. Tout cela pour dire en fait que la base sociale de la croissance est très fragile au Maroc.
Voilà pourquoi et pour renverser la vapeur, l’action de l’Etat en la matière aura porté sur trois grands vecteurs principaux. Outre une mise à niveau des infrastructures d’accueil et d’articulation territoriale pour les mettre à des normes internationales susceptibles d’intéresser les investissements étrangers.
Dans sa lettre mensuelle intitulée «Emploi et marché du travail», le CMC signale l’engagement d’un certain nombre de réformes à même de dynamiser la compétitivité sur le plan international. A cela s’ajoute la programmation d’initiatives susceptibles de favoriser la cohésion sociale, avec des réussites plus ou moins édulcorées. Il s’agit de relayer ces politiques sectorielles volontaristes, de modèle économique global et intégré. C’est aussi une stratégie globale et cohérente permettant de donner un nouveau souffle à la croissance par une meilleure intégration de la dimension sociale et régionale. Sa finalité ultime est de réduire le gap existant entre ce que l’on appelle la croissance effective et celle dite «potentielle».
Les résultats attendus de ces orientations, traduites en objectifs spécifiques et moyens plus ou moins adaptés, escomptent atteindre un rythme de 250.000 opportunités d’emplois en création annuelle et le cantonnement du taux de chômage au seuil de 7% à l’horizon 2012.
La réalisation d'un tel objectif ne peut être envisagée que dans l'hypothèse d'une croissance accélérée avec un taux moyen de plus de 6 %. En fait, cette démarche du CMC intervient dans un contexte social mouvementé marqué par les négociations du dialogue social qui ont abouti à un accord entre le gouvernement, les syndicats et le patronat.
Cet accord porte sur les revalorisations des salaires de la fonction publique de 600 DH par mois, la promotion interne et la hausse du SMIG et SMAG de 15%. Le coût de cette opération est estimé à plus de 10 MMDH auxquels il faudra ajouter l’intégration de 4.000 diplômés-chômeurs dans la fonction publique et l’enveloppe supplémentaire de 15 MMDH allouée à la Caisse de Compensation afin d’atténuer la hausse des prix des matières premières.
Source : Abdelali Boukhalef - journal le matin, Mercredi 11 mai 2011

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Emploi Maroc - Alwadifa 2012/2013 - الوظيفة المغرب

Recherchez  une offre d'emploi ou de stage  près de chez vous ! ! !
Vous pouvez désormais chercher des offres d'emplois et de stages directement par localité et par professions ou métiers partout au Maroc et à l'international : Les offres sont actualisées à chaque heure...

Les métiers

Trouvez un job

مدونة الوظائف في المغرب

مدونة الوظائف في المغرب تنشر اعلانات فرص العمل والتدريب في القطاعين العام والخاص في المدن المغرب : الدار البيضاء والرباط وأكادير ومراكش وطنجة...ومحرك بحت عن فرص العمل في باقي المدن المغربية وفي الخارج. هذه الإعلانات مصدرها أفضل المواقع التوظيف يتم تحديثها كل ساعة. هذه المدونة توفر أخبار المعاهد والجامعات والمدارس في المغرب : ندوات، ورش عمل، التعليم المستمر، والمدرسة الصيفية، والمنح الدراسية